LES SCEPTIQUES DU QUÉBEC

Sommaire de la revue

Sceptiques du Québec, No 5, avril 1988, page 1
LES FINANCES DES SCEPTIQUES DU QUÉBEC


Plusieurs de nos abonnés le sont depuis l'été ou l'automne 1987. Il est temps pour eux de renouveller leur abonnement et leur cotisation. Veuillez utiliser le formulaire qui se trouve à la fin du présent bulletin. Le montant annuel de quinze dollars qui est demandé, couvre essentiellement les frais d'imprimerie, d'enveloppes et de timbres. Pour chaque numéro, le nombre de bulletins imprimés est le double de celui des abonnés. Ces bulletins supplémentaires sont distribués pour faire connaître nos positions et recruter de nouveaux sympathisants. Le temps des administrateurs, leurs déplacements, leurs repas et leurs cafés sont à leurs frais personnels.

Avec des revenus inférieurs à 1000 dollars pour l'année 1987-1988, nous nous sommes incorporés, nous avons réussi à publier cinq bulletins et à faire connaître les positions des sceptiques une quinzaine de fois dans les médias. Si vous considérez que l'existence des Sceptiques du Québec est essentielle, vous pouvez arrondir le montant de votre chèque.


SOIRÉE ANNUELLE D'ORIENTATION DES SCEPTIQUES
La corporation des Sceptiques du Québec a été fondée il y a un an par cinq personnes. Aujourd'hui, plus de cent personnes sont abonnées à son bulletin. Le moment est venu de nous rencontrer pour faire connaissance et discuter de nos orientations. Pour savoir ce que nous voulons faire, il faut d'abord savoir qui nous sommes, c'est-à-dire faire connaissance. La plupart des projets demeurent virtuels tant qu'on n'a pas établi des contacts personnels. C'est pourquoi vous êtes invité à venir rencontrer vos consoeurs et confrères sceptiques le vendredi soir 6 mai 1988 à 19h30 au Centre St-Pierre, 1215 rue de la Visitation (Métro Beaudry), à Montréal.


Nous aurons d'abord une conférence d'ouverture de 20 minutes donnée par monsieur Félix Maltais. Monsieur Maltais vient d'obtenir (1987) le prix du Ministère des Communications, section Médias d'information, pour ses activités comme directeur de l'Agence Science Presse et comme responsable des publications des Petits Débrouillards (le professeur Scientifix). Il nous parlera des possibilités et des difficultés de la diffusion de la pensée scientifique et rationnelle au Québec. Puis, nous espérons vous présenter une surprise « paranormale», mais nous ne pouvons rien vous promettre.
Ensuite, le président et le vice-président des Sceptiques du Québec parleront quelques minutes pour résumer l'année 1987-88. (Durant cette première partie de la soirée, il sera demandé de bien vouloir ne pas fumer.)