Les Sceptiques du québec

Encourager la pensée critique et rationnelle fondée sur la démarche scientifique dans l’analyse de croyances et idéologies diverses.

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 2023-01-01 10:28:15

admin
Administrator
Inscription : 2022-12-30
Messages : 18
Windows 10Microsoft Edge 108.0

Sommaire

Philosophie et scepticisme
https://sceptiques.qc.ca/revues/collection/qs106.pdf
qs106.jpg

Articles

  • Scepticisme, philosophie et politique

  • Un appel à la polychromie des intuitions normatives à l’adresse des sceptiques

  • Lettre de l’anglosphère : le New Atheism et ses critiques

  • Compte-rendu de la conférence de Pierre Rainville : Blasphémer, indigner, réprimer : le déclin du préjudice «moral» comme source d’interdit

  • L’ignorance et l’opinion, un couple heureux

  • Le problème du libre arbitre, du déterminisme et de la responsabilité

  • Pour quelques cytosines de plus… ou de moins !

  • Essentialisme, racisme et alliance

  • Sexe, insectes et attaques par micro-ondes. Comment de la mauvaise science et l’accouplement des insectes ont créé le «Syndrome de la Havane»

  • OGM : de l’étiquetage à la cruelle inconséquence

Hors ligne

#2 2023-01-01 15:14:04

Michel Belley
Membre
Inscription : 2023-01-01
Messages : 8
Windows 10Chrome 108.0

Re : Sommaire

Article intéressant sur le scepticisme et le doute, par l'AFIS.
https://www.afis.org/Scepticisme-et-esprit-critique

Extrait:

C’est ce doute qui, pour le penseur critique d’aujourd’hui, permet d’éviter la crédulité, qui invite à se méfier des évidences toutes faites, sans pour autant tout remettre systématiquement en cause. C’est un doute qui permet le discernement. À ce titre, un tel doute est le moteur de la vigilance épistémique [5] : il fonctionne, en toile de fond, à l’affût des incohérences, des affirmations dogmatiques non justifiées, des sources d’informations frelatées et de nos processus cognitifs imparfaits. C’est un doute modéré car il sait aussi se transformer en confiance raisonnable en la fiabilité de nos processus cognitifs et en la fiabilité des informations reçues lorsque celles-ci ont passé le filtre de l’analyse. Une personne guidée par ce doute est capable de réguler sa confiance et sa vigilance, et sait placer son curseur sur un continuum allant d’une méfiance légitime à une confiance éclairée. C’est ce doute modéré qui permet d’initier l’enquête, le questionnement. Mais pour qu’il soit efficace, il faut lui adjoindre des méthodes, des critères d’évaluation permettant de ne pas faire tout et n’importe quoi, de ne pas tout accepter, ni tout rejeter sans discernement.

Hors ligne

,
[Bot] CCBot

Pied de page des forums